Sécurité2018-06-27T11:09:08+00:00

Consignes de sécurité et d’utilisation de la carboglace

Tenir hors de portée des enfants ou de
toute personne n’ayant pas pris connaissance des risques.

La glace carbonique ou carbo glace présente peu de risques dans la mesure où l’utilisateur connaît les caractéristiques du produit.

La glace carbonique se sublime (s’évapore) sans laisser de résidus et en passant directement de l’état solide à l’état gazeux.

Le gaz formé est dangereux pour la santé d’autant qu’il est quasiment inodore et normalement incolore et invisible.

Un kilogramme de glace carbonique libère approximativement 500 litres de dioxyde de carbone ou CO² gazeux.

Par conséquent, il faut se méfier de la surpression : dans un conteneur hermétique, la pression peut augmenter rapidement jusqu’à la rupture du conteneur.

Ne jamais stocker de la glace carbonique dans un congélateur ou un réfrigérateur.

Le dioxyde de carbone ou CO² a un effet narcotique : il provoque une perte de conscience lorsque sa concentration dans l’air inspiré est supérieure à 7%.

Un risque d’asphyxie existe au-delà d’une concentration de 8%.

L’air que nous respirons contient 0,035% en volume de CO².

Comme le CO² est environ 1,5 fois plus lourd que l’air, il se répand sur le sol et s’accumule dans les cavités.

Il faut donc stocker la glace carbonique ou carbo glace dans une zone bien ventilée.

La glace carbonique est très froide : elle est à une température négative de –78°C. Son contact direct avec la peau peut provoquer des brûlures et gelures importantes.

Il est donc impératif de porter des gants cryogéniques et des lunettes de protection pour manipuler la glace carbonique ou carbo glace.

Tenir hors de portée des enfants ou de
toute personne n’ayant pas pris connaissance des risques.